À propos de MOOC : 6 questions à Christophe Batier

Pour tâcher de cerner le phénomène MOOC et d’en saisir les enjeux autant que les aboutissants, j’ai choisi d’aller chercher des réponses non pas du côté de la théorie et de l’analyse, mais de celui des outils et de la technologie. Je me suis donc naturellement tourné vers Christophe Batier, directeur technique du service iCAP (UCBL), acteur de la première heure et sans langue de bois de l’enseignement assisté par ordinateur et de la pédagogie numérique.

Big Data, connectivisme, Learning management systems, innovation et prospective : le tour d’horizon est complet où expérience de terrain et recul conceptuel fondent un discours aussi accessible qu’éclairé.

Un excellent moyen – pour le néophyte notamment – d’entrer de plain pied dans la réflexion en cours sur les MOOCs.

Pour faciliter votre navigation dans l’interview, voici la liste des questions auxquelles a répondu Christophe Batier :
Question 1/6
Pourriez-vous revenir brièvement sur les grandes étapes de votre parcours personnel, de façon à comprendre et apprécier votre intérêt pour la pédagogie numérique ?
(à partir de 00:18)

Question 2/6
Quels sont les attentes et besoins exprimés par les enseignants-chercheurs avec lesquels vous travaillez ?
(à partir de 4:14)

Question 3/6
Quelles sont, selon vous, les opportunités d’innovation offertes par le numérique en termes d’interactions pédagogiques ? Comment sont-elles prises en compte dans le développement des ‘Learning Management Systems’ (LMS) ?
(à partir de 7:24)

Question 4/6
Si vous deviez esquisser un état de l’art du développement et de l’utilisation, en France, des plateformes pédagogiques numériques…
(à partir de 10:11)

Question 5/6
Au fond, dans les grandes lignes et toujours selon vous, qu’est-ce qu’un MOOC ?
(à partir de 12:44)

Question 6/6
Entre nous, Christophe Batier, les MOOCS : feu de paille ou révolution durable ?
(à partir de 15:21)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *